Préparer la journée du lendemain

La meilleure façon de commencer la journée en paix, c’est d’éviter la course folle du matin. Pour cela, on essaye de préparer le maximum de choses la veille.

  • On s’informe sur les conditions météo du lendemain. Cela permet de préparer les bons vêtements et de se lever plus tôt pour déneiger l’entrée ou la voiture, si nécessaire.
  • On sort les vêtements de chacun sur une chaise.
  • On prépare les lunchs et les sacs de chacun, si nécessaire.
  • On dresse la table du petit-déjeuner, on met l’eau dans la bouilloire ou l’on prépare la cafetière, on sort le pain sur le comptoir et l’on verse même les céréales dans le bol des enfants.
  • On met à décongeler le repas familial du lendemain, si nécessaire.

Les repas et les courses

Comment concilier travail et saine alimentation?
  • On planifie les repas de la semaine. Cela prend 15 minutes, mais ce temps sera vite récupéré au moment des courses et de la préparation, sans compter les économies réalisées puisqu’on ne gâche rien.
  • On optimise les déplacements en regroupant les achats par lieu.
  • On cuisine en double ou en triple. Les surplus se gardent 3 jours au réfrigérateur ou se congèlent, pour de bons petits lunchs.
  • On prévoit un plat de crudités prêt, au réfrigérateur, pour calmer les impatients avant le repas.
  • On se fait livrer à domicile : aliments, prescriptions, timbres, cosmétiques, DVD, livres, revues, articles de bureau. Vous seriez surpris de tout ce qui se livre!

Un calendrier pour la famille

L’utilisation d’un calendrier familial peut grandement aider à mieux planifier et gérer son temps. On y note tout : rendez-vous, activités sportives, sorties, anniversaires, congés, retours de livres à la bibliothèque, etc. Idéalement, chercher un grand calendrier dont les dates sont écrites les unes en dessous des autres. À chaque date, vous pourrez faire des colonnes pour chaque membre de la famille, de gauche à droite.
  • On utilise une couleur différente pour chacun. Certains calendriers proposent des petits autocollants pour le dentiste, le sport, etc. Il n’y a plus qu’à écrire les initiales à côté.
  • On l’accroche à un endroit stratégique, à la portée de tous, pour que chacun puisse y écrire. Les grands calendriers familiaux s’aimantent souvent au réfrigérateur.

Faire des listes

Il n’y a rien de mieux pour se rendre compte de tout ce qu’on accomplit. Sinon, on fait plein de petits gestes sans avoir l’impression d’avancer.
  • On se dresse une liste d’objectifs à court terme, moyen terme et long terme. Ensuite, on divise les tâches en leur assignant une date précise. Au lieu de prévoir : « Ménage de ma chambre à coucher avant le 10 octobre », on y va par étapes :
    — Ménage du tiroir à sous-vêtements (28 sept.),
    — Tri des revues sur la table de nuit (1er oct.)
    — Ménage de la penderie (4 oct.)
    — Lavage des rideaux (7 oct.)
  • On peut aussi faire quotidiennement une liste de priorités pour le lendemain. Par exemple : faire une brassée de lavage, faire le ménage (pour avoir congé durant la fin de semaine), bloquer du temps pour jouer avec les enfants, etc.

Partager équitablement les tâches

  • Confier des responsabilités à vos enfants, dès qu’ils en sont capables : trier les chaussettes, mettre son bol dans le lave-vaisselle, etc.
  • Prendre les coordonnées d’un parent dont l’enfant fréquente le même service de garde que le vôtre. Si l’un d’entre vous sait qu’il ne pourra pas arriver à temps, il peut alors appeler l’autre parent et lui demander de ramener les deux enfants ensemble (dans ce cas, simplement en aviser le service de garde). Vous pourriez même vous organiser pour accompagner vos enfants à tour de rôle le matin.
  • Faire appel à une aide externe rémunérée si vous en avez les moyens.

 

Source : Naître et grandir