entrepreneurs…aimez vous!

Allé chérie on s’lance ? cette phrase résonne encore dans ma tête !

Pour décider de devenir faut déjà être un peu cogné du bocal, mais créer son entreprise avec son ou sa conjoint(e) il faut secrètement avoir envie de demander le divorce !

Lorsque ma blonde et moi avons décidé de “monter not’ boîte” on trouvait cela excitant, stimulant, c’était comme préparer un voyage. Au début, tu choisis ta destination, tu vas dans toutes les bibliothèques du coin pour dénicher le guide que personne n’a loué, pour trouver LA bonne adresse dans ce petit coin de paradis dont déjà tu rêves.

Puis comme pour un long voyage viennent les formalités, les démarches, les renseignements, ça reste encore plaisant, le goût de découvrir, de changer d’air, de vivre ses expériences…cela stimule suffisamment pour continuer les étapes. 1 semaines, 6 mois, 1 an…

Et puis…là c’est le drame, te rend compte que ton dernier a une nouvelle dent depuis 2 semaines, que ta femme ou ton homme ne lève plus la tête pour te parler, trop occupé(e) à installer le fameux pixel Facebook, que tu manques d’air,  c’est là que tu commence à te dire que cette aventure risque de te coûter ton couple…ou pas !

Comment fait-on pour arriver à rester partenaire d’affaire et de vie ? Nous avons quelques pistes pour vous !

Voici en 5 étapes comment devenir entrepreneur et demeurer un couple. 

  • Définir votre profil de poste

Chacun sa tâche ! l’entraide peut demeurer bien sûr mais vous vous devez de lister les tâches qui vous incombent, ceci évitera les frustrations que l’on a du mal à laisser à la porte de la maison. Se donner des objectifs avec des tâches permet de lisser la charge de travail et de bien la répartir. Si l’un des conjoints est plus impliqué que l’autre, cantonné dans un rôle de suiveur, il y a fort à parier, que des problèmes surviendront à terme. Ce projet professionnel doit être avant tout un projet de vie», recommande Caroline Goetz,consultante en développement de réseaux de franchise dans la région Rhône-Alpes.” (source : Le journal des entreprises)

  • Se dire « les vraies affaires »

Être des partenaires de vie et d’affaire, dans ce contexte stressant font que les habitudes de communications sont bousculées, les traits de personnalité qu’on lui connaît bien qui nous agacent risquent de devenir particulièrement insupportables. C’est ici que tout se joue ! Avoir la force de se dire encore et toujours ce que l’on souhaite, vers quel objectif on veut aller.

C’est ici que vous devrez mettre de l’énergie, prendre le temps d’être franc, cash, de lui dire qu’à vos yeux d’associé(e) le résultat de son travail n’est pas satisfaisant même si l’amant(e) en vous à bien vu tout le temps passé à réaliser ce foutu plan d’affaire. Dites lui que vos exigences (communes) sont des tremplins dirigés vers votre succès. Dites lui que vos efforts porteront fruits ensemble. Remettez au centre votre projet et vos objectifs. Lorsque vous parlez « maison, enfants, famille » vie privée, reprenez votre casquette d’amant(e), d’individu, de parents. Est ce que c’est facile oh non ! loin de là, c’est tous les jours un rappel à se faire mutuellement.

  • Se garantir personnellement

Lorsque vous êtes en couple les avoirs sont investis, les revenus seront aussi diminués, ces aspects économiques et légaux devront être réfléchis avant. Prenez le temps de rencontrer un avocat afin de faire votre convention des associés (document qui institue vos modalités vos droits et devoirs en tant qu’associés). Cela permettra notamment de protéger votre entreprise des déboires d’une séparation.

Démarrer une entreprise en couple ne veut pas nécessairement dire que celle-ci doit appartenir à parts égales aux deux tourtereaux. Il peut s’agir d’un dirigeant et d’un investisseur, de copropriétaires à parts inégales, d’un propriétaire et d’un employé. Il est conseillé de ne pas se partager les part 50/50 car  les décisions ne seront pas simple à prendre en cas de désaccord. Une des solution est de choisir un associé avec qui vous pensez pouvoir fonctionner. Attention un associé doit partager les mêmes valeurs que vous et avoir une vision d’affaire très proche de la vôtre ! En ce qui nous concerne notre choix est fait, et nous travaillons fort toutes les trois pour faire construire notre entreprise.

  • S’organiser avec la vie de famille

Prévoyez, planifier x 10 000 ! Faites des listes pour libérer votre cerveau, déléguer des tâches, demander de l’aide, pensez à votre planning une fois dans la semaine vous facilitera la vie et vous permettra de vous concentrer sur d’autres tâches les jours suivants.

Faire participer vos enfants permet parfois de remettre les choses en perspective et ajoute de la valeur (affective, de transmission) au projet dans sa projection (pas du point de vue entrepreneurial !). Les enfants verront dans leur quotidien l’impact (positif ou négatif) de votre projet. C’est aussi leur montrer que se réaliser est porteur, que la collaboration est essentielle, que le partage facilite le travail, et que la capacité à faire des consensus est primordiale…

Dépendamment de leur âge vous pouvez les responsabiliser dans certaines tâches, ou les associer à certaines discussions, vous aurez ainsi leur collaboration et leur compréhension.  Ce projet deviendra un projet familial.

N’oubliez pas, la création d’entreprise montre son lot d’imprévus, la vie entrepreneuriale est jonchée d’objectifs, de buts, de planifications, de calendrier des tâches,  dans ces moments on ne peut tout maîtriser et tout faire rentrer dans les cases qu’on avait prévues.  Vous le savez déjà, il faut aussi accepter de lâcher prise et regarder d’un sourire en coin la vie de votre famille se dérouler sous vos yeux attendris. Laissez votre dernier se tromper, votre ado vivre son premier chagrin d’amour, regarder votre famille vivre avec toute la bienveillance de parents, parce que la spontanéité fait surgir des choses tellement belles parfois !

  • Continuer de s’aimer

Il est par ailleurs important de préserver sa vie de couple et si l’activité est exercée à domicile, il est parfois difficile de se ménager du temps personnel. Un rituel pourtant indispensable pour maintenir un bon équilibre au sein de l’entreprise.

Prévoyez une sortie par mois en couple, resto, ciné, balade en ville, boulangerie, chalet perdu dans les bois, peu importe votre choix d’activité mais restez connectés. Demandez à grand maman, papi, tonton, tatie (Merci à eux au passage) de vous garder vos p’tis monstres le temps d’une soirée ou d’un week-end. Et si pour noël ou votre anniversaire ils ne savent pas quoi vous offrir demandez leur trois week-end de garde dans l’année ! (à bon entendeur !!)

Enfin c’est grimper dans un manège sans savoir quand il va s’arrêter; ce sont les montagnes russes, des sensations fortes des rires, des peurs, des doutes des envies d’arrêter,  c’est aussi découvrir son partenaire autrement, le regarder vivre avec vous l’exaltation et la déception dans la même journée ! Alors à la question que tout le monde se pose :

Est ce que je regrette ? non mais parfois « le week-end cadeau » offert par Tatie et Tonton est très très attendu !

Est ce que cela a abîmé votre couple ? Non, nous avons fortifié nos bases au prix parfois de longues discussions nocturnes, de quelque disputes, d’inquiétudes et de fou rires ! En effet parfois le changement apporte ses vagues d’émotions. Nous ne sommes pas abîmées, nous sommes en mutation !

Est ce que tu l’épouserais : La réponse est OUI mais c’est déjà fait !

 

Qui est Mélissandre ?

« Éducatrice spécialisée de formation, j’ai accompagné durant 15 ans différents publics.
Copropriétaire d’Esprit de Famille je suis en charge du service de culture et de loisirs, de la boutique, des communications et du développement. Je fais de mon entreprise ma deuxième priorité, la première étant ma famille. Les valeurs que je porte sont intrinsèquement liées à Esprit de Famille. »